Forum Paneristi dédié à la marque horlogère OFFICINE PANERAI


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Reportage : 3646 vintage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Reportage : 3646 vintage le Jeu 26 Nov 2009 - 23:23

imo


paneristo
paneristo
Pour la petite histoire, il y a 3 semaines je retourne sur le site du joailler dijonnais Borde (ICI) afin de revoir la 3646 dont on avait parlé sur le forum.
Le manque d'explications et de références entourant la description de la montre me pousse à envoyer un mail à l'adresse contact afin de leur communiquer quelques caractéristiques de la Panerai mise en vente.

Après quelques échanges d'informations, je suis invité à venir voir la montre. Ni une, ni deux, billets de trains et coup de tel à Sub vu que Dijon c'est à mi chemin entre Paris et Lyon.

C'est ainsi que le week-end dernier, nous nous sommes retrouvés "Au palais de la bière" avant d'aller voir la montre.

Voici donc les photos de notre rencontre du troisième type avec une vintage bien rustique.
Sans faire un pavé de détails, il s'agit d'une 3646, mère de toutes les radiomir, de 1942-43. Selon la nomenclature Ehlers & Wiegmann, il s'agit d'une 3646 de type C. Originalité, elle a un cadran ancien, un des premiers cadran Panerai : le riveté avec les chiffres pleins. Parce que ces cadrans n'étaient pas optimum, un disque plastique était riveté sur le dial afin de prévenir le décollement du dial et la formation de bulles d'air sous l'effet de la chaleur et du soleil.
Seule petite question qu'il faudra que j'éclaircisse, l'impression de manque de radium sur le cadran sandwich.

Place aux photos




Avec sa grande soeur la 232


Très naturellement, l'horloger maison, qui a redonné un coup de jeune à la montre, nous a ouvert le boitier. Le joint est une fine rondelle d'argent. C'était ce qui servait de joint à l'époque au regard des la relative malléabilité du matériau.
Il s'agit donc d'un Rolex 618 sur base Cortébert. Le 618 a été uniquement délivré par Cortébert à Rolex ce qui fait qu'on ne le retrouve pas dans les documents et manuels de réparation Cortébert d'époque. A la place, vu le système de tirette, le 618 Rolex s'apparente finalement à un 620 Cortébert.




Le bruit pour remonter la 3646 est juste unique. La mise à l'heure également épique. Ça fleure bon l'artisanal et le rustique. Même les voitures à friction de notre jeunesse semblaient plus souples à remonter. Un quart de tour et la couronne est visée après avoir poussé comme un forçat. Vraiment étonnant aussi. Là où il faut 3 ou 4 tours sur une 232 pour visser complètement la couronne, là, un quart de tour seulement avant d'arriver à la butée. On se demande comment ces montres pouvaient être étanches !

Puis petite vérification des numéros pour voir si tout matche bien Smile
Vous remarquerez les petites gravures, témoignages des différentes dates et personnels de révision de la montre. Puis superbe gravure de la Flottiglia MAS au dos.




Puis quelques photos de la carrure générale de la 3646. construite autour d'un style de boulon de plombier, la lunette et le fond se vissent au dessus et en dessous du boitier coussin. Belle finesse au résultat du coussin et grande hauteur de montre.



Enfin, pour finir le panorama, le strap d'origine avec sa boucle knife edge.
Bien usé jusqu'à la corde mais un charme indéniable. J'ai même été jusqu'à le sentir. Alors ? Alors ?
Ben ça sent rien en fait Smile



Voilà donc une petite présentation d'une pièce bourrée de charme qui ne peux pas laisser indifférent les paneristi. On a touché là à une part de l'histoire, la vraie, de Panerai.
Merci à Borde joailler et son horloger de nous avoir accueilli pendant 1h20 malgré le défilé de clients. Ce n'est pas la crise à Dijon ! Juste dommage qu'on n'ait pas pu utiliser le studio photo du dessus.

Pour finir, après toutes ces émotions, Sub et moi avons rejoint la ville des quenelles pas vertes pour une mise à l'envers professionnelle, bien arrangée... au rhum... notamment...
Il en restera quand même quelques clichés. Ce ne sont pas des vintages mais ça tabasse quand même. Puis en les revendant toutes, on obtient le prix de la 3646 dijonnaise Laughing



That's all folks.
Merci à Malik pour le prêt de l'appareil photo.



Dernière édition par imo le Ven 27 Nov 2009 - 22:57, édité 3 fois

2 Re: Reportage : 3646 vintage le Jeu 26 Nov 2009 - 23:38

Invité


Invité
Merci IMO pour le CR, les tofs et surtout les éclaircissements sur cette montre ... Wink C'est clair qu'elle ne laisse pas indifférent ...

3 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 0:48

Ludo664

avatar
paneristo
paneristo
OUI !
Merci pour ce reportage et ce superbe feedback, ... ça a une certaine odeur d'histoire ! Very Happy
Ludovic

4 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 1:43

D.Molina

avatar
paneristo
paneristo
Et bé, on s'embête pas à Dijon: y a du lourd en province!

Dommage qu'à l'époque ils aient emboité un Rolo sur base Cortébert, s'ils avaient utilisé un Minera (au prix ou ils nous le vendent actuellement), cette 3646 vaudrait le prix de 10 Airbus! lol!

En tout cas, la dial riveté est sacrément impressionnante!

5 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 5:32

Invité


Invité
En pleine forme cette amatxi (mami) !

J'ai pas tout compris concernant les modalités de l'étanchéité assuré par un joint en argent...est-ce bien ça ?



Dernière édition par lassala le Ven 27 Nov 2009 - 20:56, édité 1 fois

6 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 8:25

Invité


Invité
Superbe pièce, dans son jus et tellement chargée d'histoire !!
Un grand merci pour la partage cheers

Concernant le manque de radium, j'ai lu qq part que ce dernier, avec l'age, se désagglomére et les poussières se retrouvent dans le mouvement, ...

PS : elles sont superbes vos panies Wink

7 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 8:50

veilside

avatar
paneristo
paneristo
Merci Imo pour le reportage et les photos Wink

Votre table shot est super Very Happy ça donne envie

8 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 9:12

rougespringer91

avatar
paneristo
paneristo
Trés sympa le reportage.
J'ai d'ailleurs vu dans l'annonce qu'ils remercient un certain I.A. de paneristi.fr pour les renseignements sur la montre,je me demande qui ça peut bien être scratch Laughing .
Un peu déçu par contre,sur la derniére photo il manquerai pas une PréA 1 Wink

9 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 9:19

Invité


Invité
Génial !

10 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 9:22

Invité


Invité
Extra !
Merci pour le partage cheers

11 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 9:27

PE2

avatar
paneristo
paneristo
Merci pour le petit cours d'histoire
très intéressant
study

12 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 9:59

Marco

avatar
paneristo
paneristo
Superbe reportage !! Merci beaucoup pour le partage, c'est super.

13 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 10:08

dexter

avatar
paneristo
paneristo
CR très intéressant, merci pour le partage.

14 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 10:15

imo


paneristo
paneristo
lassala a écrit:En pleine forme cette amtxi (mami) !

J'ai pas tout compris concernant les modalités de l'étanchéité assuré par un joint en argent...est-ce bien ça ?
Oui, amatxi a la rondelle en argent et Mick Jagger, les narines plaquées or Very Happy
Entre le caseback et le boitier, le joint est une pièce en argent que tu peux voir sur les photos. Suffisamment solide pour la durabilité et un poil souple pour s'écraser suffisamment pour faire office de joint étanche. C'est... rudimentaire.

Nano a écrit:
Concernant le manque de radium, j'ai lu qq part que ce dernier, avec l'age, se désagglomére et les poussières se retrouvent dans le mouvement, ...
Que ca soit radium ou tritium, ces composants entrent dans le résultat final de la matière luminescente mais ne sont pas les seuls. D'ailleurs, le tritium existe naturellement sous forme gazeuse. Il faut donc des "adjuvants" (pour ceder à la panique actuelle Smile).
Bref, souvent, la peinture utilisant du radium ou du tritium était fixée par une couche de vernis pour prévenir notamment l'émiettement de la matière. Et ca marchait bien.
Là, on a affaire à un des tout premiers dial Panerai, pas de vernis et face aux problèmes, la solution a été un surdial plastique.
Donc le risque d'émiettement de la matière, tu le retrouveras plutôt sur ces premiers dials ou sur les tritium vendome, c'est à dire quand la couche de matière luminescente n'a pas été fixée par un vernis.
En revanche, le problème de désagrégation de la matière, tu le retrouves sur toutes les aiguilles, de toutes les époques Panerai (sauf le proto 1000m amha).

rougespringer91 a écrit:Trés sympa le reportage.
J'ai d'ailleurs vu dans l'annonce qu'ils remercient un certain I.A. de paneristi.fr pour les renseignements sur la montre,je me demande qui ça peut bien être scratch Laughing .
Un peu déçu par contre,sur la derniére photo il manquerai pas une PréA 1 Wink
Oué je ne vois pas qui peut être ce fameux IA ?^^ Un boulet surement Smile
La préA 1 était de repos au coffre... Tout comme la 24 A et une autre 232 Wink
Elles se réservent pour samedi.

15 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 10:44

Invité


Invité
Merci infiniment pour ce partage, la photo avec la 232 est pour moi touchante. C'est rare de voir qu'il n'y a quasiment rien qui cloche dans une "réédition", pardon pour ce dernier terme.

Thierry

(qui regrette vraiment de ne pas être des vôtres samedi)

16 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 11:14

Pat219

avatar
paneristo
paneristo
Fabuleux ce pti trip, mais qui pourrais être susceptible de l'acheter.
Mis à part le musée de l'Officine.
Les paneristis que nous sommes l'admire mais qui va pouvoir sauter le pas!

Comment l'a-t-il obtenue cette pièce?

Merci

17 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 11:43

imo


paneristo
paneristo
Pat219 a écrit:Fabuleux ce pti trip, mais qui pourrais être susceptible de l'acheter.
Mis à part le musée de l'Officine.
Les paneristis que nous sommes l'admire mais qui va pouvoir sauter le pas!

Comment l'a-t-il obtenue cette pièce?

Merci
Montre obtenue par héritage. C'était dans la famille du patron de l'horlogerie depuis des années (de mémoire).
Pour ce qui est de l'achat, je crois qu'il y a des paneristi assez riches Smile. En tout cas suffisamment pour débourser les 55 000 euros demandés. Apparemment pas en France mais à l'étranger, oui.

C'est un prix haut mais pas délirant au regard de la cote actuelle de ces montres dont il ne reste a priori qu'entre 300 et 500 exemplaires dans le monde sur une production totale de 1500 pièces.
Précisément, cette 3646 type C n'a que 31 références connues à l'heure actuelle.

Après, c'est sur que ca fait cher le bout de ferraille mais c'est aussi à mettre en comparaison des 140 000 euros d'une PAM 21 ou des 75 000 d'une PAM 203.

18 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 13:14

rastaquouere

avatar
Modérateur
Modérateur
C'est marrant toutes ces PANERAI qui sortent de "grange" (comme on dit dans la collection automobile).

La vente FERRETTI, ARTCURIAL de la semaine prochaine, la monte de BORDE.

Effectivement le prix demandé, bien qu'exhorbitant en soi, n'est pas déconnant avec les estimations des ventes à venir, et le passé de la montre.

De plus, quitte à mettre quelques dizaines de milliers d'euros, autant investir dans l'Histoire (Kampschwimmer ou Xa MAS) que dans des modèles récents à des tarfis prohibitifs ou l'ADN PANERAI est diluée (je pense à la 276 par exemple à 79000 €).

http://WWW.AUXILHUIS.COM

19 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 13:40

Tchou

avatar
paneristo
paneristo
Moi je préfère laisser ce genre de produit a de richissime investisseur ou des passionnés beaucoup plus fou et instruis que moi, car même si j'avais les moyens je ne pourrai pas laisser cette merveille dormir dans un coffre. Je ne pourrai pas m'empêcher de la porter tous les jours.... tool watch for ever..

Wink

20 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 14:12

Invité


Invité
Tchou a écrit:...même si j'avais les moyens je ne pourrai pas laisser cette merveille dormir dans un coffre. Je ne pourrai pas m'empêcher de la porter tous les jours.... tool watch for ever..
Wink

C'est bien là le problème des pièces de ce genre, comme les voitures d'ailleurs, elles restent pour la plupart au coffre ou dans un garage sécurisé, certains ont même un garage plein de montres... king ,elle ne prennent pas vraiment l'air...

C'est dommage...

Thierry

21 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 27 Nov 2009 - 17:22

manta972

avatar
paneristo
paneristo
Merci du CR, c'est tres instructif.

22 Re: Reportage : 3646 vintage le Ven 11 Déc 2009 - 0:17

Drax

avatar
paneristo
paneristo
Merci pour le reportage Imo. Trés intérressant.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum