Forum Paneristi dédié à la marque horlogère OFFICINE PANERAI


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Panerai Pré-A et T-SWISS-T 1997-1998-Trad. de M.Bollen

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

Leter

avatar
Les montres Officine Panerai Pré-A et T-SWISS-T, 1997-1998


Introduction :

Quasiment tout le monde ici connaît les Panerai série A, 44mm et à remontage manuel. Présentées lors du SIHH de 1998 à Genève. Simplicité, pureté et force du design ainsi que leurs cadran tritium désormais patinés sont autant de raison de leur succès non seulement parmi les paneristi mais aussi les collectionneurs de montres classiques.


La quintessence de la période pré-V : la 5218-201A Logo de 1993

Les montres anciennes Panerai, produites des années 30 aux années 50 atteignent désormais des prix qui les rendent inaccessibles à de nombreux amateurs. Les références pré-Vendôme ainsi que les Replica Officine Panerai, soit les montres produites entre 1992 et 1997 voient leurs tarifs prendre le même chemin que les anciennes. Bien sûr, la compagnie qui les a produites n’existe plus. Il ne fait aucun doute dès lors, que les rumeurs, la publication d’un ouvrage consacré aux anciennes Paneai, aux Pré-V et à toutes les Panerai tritium Vendôme ont mis en lumière les séries A et certains modèles de la série B et permis la reconnaissance de la marque. Les prix crèvent le plafond et il ne faut pas rater l’opportunité d’acquérir aujourd’hui un modèle Panerai tritium, au risque de le regretter longtemps.


La série Pré-A :

Peu de collectionneurs savent toutefois qu’avant les séries A et B, soient les PAM 001 Luminor Marina, 002 Luminor, 003 Luminor Marina Cadran Blanc, 004 Luminor Marina Pvd et 010 Luminor Marina cadran blanc, Panerai a produit trois voire quatre séries, selon les sources, de montres destinées à sonder le marché avant une production plus massive.

Je pense que ces montres étaient en grande partie, et avant tout, destinées aux marchés italien, allemand et suisse en 1997-1998. Ces trois ou quatre séries, largement méconnues, sont désormais désignées sous l’appellation pré-A.
Elles précèdent en effet les luminor base A boîtier OP 6502 (1000 pièces) et les luminor marina A boîtier OP 6502 (1500 pièces), telles que nous les connaissons.


Deux charmantes pré-A Pvd, luminor marina 004 et luminor 009

Sur la majorité des luminor marina ou base pré-A sont montés des cadrans de type pré-Vendôme. Ces cadrans sont en cuivre massif et portent l’indication T-SWISS-T (comprendre et lire T tiret SWISS tiret T). Ils sont noirs satinés et leurs indexs sont plus larges et plus profonds que les cadrans T SWISS T, sans tirets pour ces derniers. Cette particularité les distingue définitivement des modèles qui suivront et surtout, c’est LA raison essentielle de leur valeur en collection.

Du point de vue du cadran, qu’une montre pré-A ait un boîtier OP6500 ou OP6502 n’a que peu d’importance. Des numéros OP 6500 BB 970001 jusqu’au numéro OP 6502 BB 971700, toutes les montres pré-A disposent d’un cadran de style pré-V, tritium avec la mention T-SWISS-T. C’est une règle intangible.
De ces 1700 pièces, il faut déduire 400 Mare Nostrum et les Luminor base et marina à cadrans blancs.
La seule exception à la règle concerne les quelques pré-A tardives produites au début de 1998 montées avec un nouveau type de cadran et les pré-A ayant subi un changement de cadran lors d’une révision. Dans les deux cas, c’est pas de chance !

C’est qu’il s’en passe des raides dans les ateliers du Sav Panerai… Un amateur Néerlandais de mes amis m’a ainsi raconté avec fierté qu’un de ses amis salarié chez Richemont l’avait aidé à se procurer un cadran luminova pour sa panerai 27 série A au prétexte que le cadran tritium de cette dernière ne luisait plus dans l’obscurité… Une erreur ne venant jamais seule, il avait également obtenu le changement des aiguilles. Avec de tels amis, a-t-on vraiment besoin d’ennemis ?

Tous les chiffres des cadrans pré-V et pré-A T-SWISS-T ont exactement la même forme, c'est-à-dire qu’ils donnent l’impression d’avoir été dessinés à la main avec leurs lignes tortueuses.
Comparez les aux chiffres des cadrans de la série A. Notez ces différences entre les 6, 2 du 12, 9. Les chiffres 6 et 9 sont moins ouverts et absolument pas arrondis.

Une fois ces différences constatées, impossible de les oublier !


Cadran T-SWISS-T à gauche et T SWISS T à droite : le cadran pré-A T-SWISS-T voit ses chiffres bien creusés.Crédit Hiro-san

Ci-dessous, une photo très parlante de William Loi qui illustre bien ces différences : à gauche une pré-V 5218-202/A PVD Luminor Marina Militare. L’une des pré-V les plus recherchées, produite à 90 ex en 1993 puis 50 autres en 1994.
A sa droite une pré-A pvd PAM 009 Luminor de 1997-98. Aucune différence n’est à signaler au niveau de la forme des chiffres. J’irai même jusqu’à dire que le cadran pré-A est encore mieux exécuté, sa simplicité prime.


A ma gauche pré-V 5218-202/A, à ma droite pré-A 009. Photo William Loi.

Et moins il y en a, moins ça coûte cher ! Il y a évidemment des différences entre ces deux montres invisibles sur cette photo. La finition du cadran est différente, nous l’aborderons plus tard dans cet article. La pré-V vient ainsi dans un écrin différent et est équipée d’un protège couronne plus large avec une finition brossée.
Deux bracelets avec boucle pvd logotée et double fixation par vis faisaient partie du set. Le fond de cette pré-V était plus épuré que celui de la pré-A avec un simple Logo, de même que le mouvement également moins élaboré que dans la pré-A.
Le fait est que la pré-A 009 est trouvable pour deux fois moins cher que la Marina Militare tandis qu’elles sont aussi rares l’une que l’autre ! Parler de cette pré-A 009 pvd comme d’une 5218-202/A du pauvre revient à la sous-estimer dangereusement tant elle résume superbement l’adage selon lequel « on en a pour son argent ».

Deuxième exemple : une 5218-201/A à gauche contre une pré-A PAM 002 Luminor. La différence de cote est moins importante bien qu’approchant encore 2 contre 1.
Mais là encore, on a pratiquement du pré-V pour beaucoup moins cher…


La préA 002, sorte de logo sans logo. Photo Joel Pirela.
Voici contigües deux photos d’Hiro San montrant les similitudes entre les cadrans d’une pré-V 5218-203/A pvd luminor marina et d’une pré-A pvd PAM 004. Là encore, compter moins de la moitié du prix de la 203/A pour toucher la pré-A.



203A contre pré-A 004 par Hiro San.


Les pré-A avec boîtiers OP 6500

Lorsqu’Officine Panerai, en tant que nouvelle filiale du groupe Vendome et société sœur de Cartier (Le groupe Vendome sera plus tard racheté par Richemont) met à nouveau des montres sur le marché, elle dispose pour ce faire d’une petite quantité de modèles Historiques qui sont tous des Luminor Marina ou Luminor.
Pour commencer, un lot de 1000 ex comprenant des PAM 001, 002, 003, 004, 009 et 010 était prévu. Ce lot commence avec une numérotation des boîtes en BB 970001. BB signifie probablement un code quelconque sans signification particulière. 97 correspond à l’année de naissance de la nouvelle Officine Panerai. Cependant, lorsque la numérotation atteindra 98, cette particularité disparaîtra.
Ce premier nombre à deux chiffres est partie intégrante du numéro de série, les quatre chiffres suivants la séquence de l’ordre de production.
Le plus ancien exemple à ma connaissance est une pré-A 009 de 1997 numérotée BB 970007, soit la 7ème du lot de 1000 évoqué ci-dessus. La panerai de James Bond en somme  et aussi la 7ème Panerai Vendome jamais produite.


Fond de boîte OP 6500 : la 99ème produite sur 1000. Photo Vanni Chiozzi
.

Il est relativement aisé d’identifier une pré-A de ce premier lot. Pour les boîtiers OP 6500 pré-A, les quatre derniers chiffres de la ligne commençant par BB ou du numéro de série sont exactement les mêmes que celui du millésime.
Cette connection entre nombre BB et millésime est logique, stable et vaut pour toutes les pré-A.

Ainsi, une OP 6500-BB970001 est la 0001/1000 et la BB970499 est la 499ème de 1000.


Un boîtier en vaut bien un autre…

Je ne suis pas certain qu’il y ait de véritables différences entre un boîtier OP6500 et un OP6502. Voici une phrase codée d’Angelo Bonati, boss Panerai, en Septembre 2003 :
« Les luminor étaient vendues en Italie. Lors du rachat, nous disposions de 400 boîtiers faisant partie de l’inventaire et nous en avons produit 600 dans nos nouveaux ateliers. En fait, il manque un petit quelque chose à ces 400 « vieux » boîtiers ».
Les OP6500 sont-ils les fameux 400 boîtiers ? Et les OP6502 les 600 nouveaux boîtiers ?
C’est bien possible car les dernières pré-V, 5218-209 et 5218-210 disposaient d’une longue vis pour fixer les extrémités de chaque bracelet, soit la même configuration que pour les montres pré-A et A.
Toutefois, il fallut plus de 400 boîtes pour les OP6500. Il eut au moins fallu produire plus de 500 pièces OP 6500 minimum pour achever le lot.

Quoi qu’il en soit, et avant le rachat par Cartier, il était prévu de sortir une seconde vague de 500 pièces Luminor-Luminor Marina. Ces 500 pièces étaient lettrées en 150ex de 5218-209 et 350ex de 5218-210. Finalement, ce sont 12 Luminor avec pont poli et deux Marina qui verront le jour…
« La production de ces 500 boîtiers était achevée au moment du rachat » d’après Dino Zei, ingénieur chez Panerai, dans son livre paru en 2003 « La Panerai di Firenze ».
Selon Yves Odier, l’Officine Panerai d’avant le rachat n’avait produit qu’un petit nombre de boîtes de 5218-209 et 210 et il est probable qu’ils ont aussi produit des boîtiers pendant la passation à Cartier.
Peut-être ce stock de 500 boîtiers destinés à des pré-V qui n’ont finalement pas vu le jour ont-ils été utilisés à titre de OP6500 ?
Qui sait si ce n’est pas aussi le cas pour les cadrans T-SWISS-T ?

L’accord passé entre Officine Panerai Spa et Cartier stipule la cession totale de la division montres et des moyens associés : dessins d’études, rapports du contrôle qualité, marques déposées dont le droit d’user du nom Officine Panerai, brevets, stocks. A compter du rachat, l’entité Officine Panerai SpA amputée de sa division montres est rebaptisée Panerai Systemi SpA.
Il était aussi prévu que l’ex-officine Panerai dispose encore d’un droit de regard et d’information de deux années quand aux designs des nouveaux modèles. Si vous avez l’occasion de rendre visite à Dirk dans sa charmante maison proche d’Anvers, et aux vins fins qu’elle renferme, demandez lui de voir le business plan pour une marque dénommée Slytech. Bien que ce projet n’ait pas vu le jour en raison des motivations douteuses de son géniteur, il y a beaucoup de choses qui font penser au visage que va prendre la nouvelle officine en 1997 : Submersibles, Gmt, projet de pam 021, tout figure dans ce plan.

Comme dit plus haut, sur les boîtiers pré-A les bracelets était fixés avec une longue vis, un peu comme sur les boîtiers des panerai actuelles. Tous les tubes et vis étaient en acier inox. Pour les pré-A pvd en revanche, les têtes de vis étaient peintes en noir mais pas traitées pvd. Le corps de la vis ne subissait lui aucun traitement.
Les tubes aussi présentaient cette finition à la peinture noire.
Toutes les autres vis apparentes étaient traitées pvd, tandis que l’axe qui tenait le levier était en inox.
Le fond de boîte était fini industriellement avec un polissage machine. A côté de la réf du boîtier, du numéro de série et du matricule, les fonds de boîtes étaient estampés « Officine Panerai », « Firenze 1860 », deux points, « Stainless Steel », un poisson symbolisant l’aptitude aquatique de la montre et son étanchéité maximale de « 30 ATM », soit environ 290m plutôt que 300m compte tenu que la pression atmosphérique à la surface de la mer est déjà d’un atm.
Des pré-A OP6502 Pvd puis aux séries suivantes, ces caractéristiques de fond demeurent.


Vis et tubes de pré-A



Un boîtier pré-A pvd démonté



La malédiction du cadran blanc

Pendant longtemps, il était acquis qu’aucune pré-A 06500 T SWISS T à cadran blanc n’avait existé… jusqu’à ce qu’apparaisse une OP6500 pré-A pam 003 en Californie fin 2004. Elles sont tellement rares que l’émergence de cette montre a d’abord fait penser à un prototype. Ou bien une montre de test.
Malgré tout cela, je n’ai pas découvert de OP 6500 PAM 010 Luminor qui logiquement, compte tenu de ce qui a été dit précédemment, devrait exister.

De toutes les pré-A, celles à cadran blanc ont la cote la moins élevée. Cela s’explique certainement par l’absence du cadran T-SWISS-T. De même, sans cadran de type pré-V, il n’y a virtuellement aucune différence entre une pré-A PAM003 et une PAM003 série A ou B qui toutes deux disposent d’un cadran T SWISS T.
Cela étant, les bracelets pré-A et leurs boucles cousues-lorsqu’ils sont en bon état-sont des pièces de collection à part entière.
C’est précisément au niveau de ce bracelet que la différence de prix entre pré-A blanche et PAM003 A ou B va se faire. De même, l’écrin légèrement différent qui accompagne la pré-A et surtout le plaisir de posséder une véritable pré-A expliqueront l’écart de prix.



Pré-V Daylight à gauche et pré-A à droite, disposition différente du cadran pour la pré-A sans rappel des minutes sur le pourtour du cadran pour la pré-A. Photos Hiro San et M. Tschopp.


Découvrons les pré-A Mare Nostrum

Outre ces mille pré-A Luminor, un peu moins de 400 Chronos Mare Nostrum ont été produits. Ils sont équipées de boîtier OP 6501 d’un diamètre de 42mm et portent les réfs. PAM 006, 007, 008.
Lors du rachat par Cartier, 398 MN figurent dans le stock de Panerai. Equipées de nouveaux cadrans, lunettes, fond de boîte et bracelet/boucles, elles ont été vendues en tant que Panerai Vendome. Elles étaient vendues dans un écrin de style pré-V en mahogany et plus tard dans un écrin en bois de ronce.
Pour se simplifier la vie, je considère que ces MN sont à classer en tant que pré-A car comme les luminor pré-A, on retrouve le cadran T-SWISS-T. Ce dernier ne ressemble en revanche pas au cadran de la MN pré-V 5218-301/A. La disposition des éléments du cadran est très différente des pré-V et ces pré-A sont disponibles en trois couleurs : la MN bleue PAM 006, la blanche PAM 007 et la noire PAM 008, produites uniquement en 1997.



Une pré-A à gauche, cadran T-SWISS-T et une pré-V 5218-301/A à droite. Photo W. Loi



Gros plan sur le T-SWISS-T. Photo Nick.

La MN cesse d’exister à l’issue de ces 398 pièces. Selon moi en raison de leur mévente. Jusqu’en 2003, il était possible de s’en procurer une neuve, boîtes/papiers dans la boutique de Florence. Malgré cette mévente, le bruit court qu’une MN ressortira dans quelques années (NDT : la pam 300 MN est effectivement sortie en 2010).
Le fait que la photo d’un chrono MN 5218-302/A figure dans le catalogue 2005 augure d’une sortie prochaine autant qu’elle justifie la production de chronos Daylight en boîte luminor.
Quoi qu’il arrive, l’engouement pour les MN pré-V et pré-A est bien présent désormais.


La série des pré-A OP6502

Après la production de ces MN Vendome, la millésimation d’une première série de 1000 luminor-Luminor marina a repris là où elle avait été laissée. Cette fois-ci néanmoins avec un boîtier de référence OP6502. C’est pour cela qu’il doit être considéré comme la troisième série de pré-A. Malgré le fait que la numérotation suive celle du premier lot de pré-A.
(NDT : Dans l’ordre cela donne :
-Une vague de luminor-luminor marina
-S’intercale une vague de MN
-On reprend les Luminor-luminor Marina)

On ne connaît pas exactement à partir de quel numéro dans la série les MN ont été intercalés. La plupart des MN ont un numéro compris entre BB 970550 et BB 970950. Pour les luminor 44mm, le numéro le plus haut dans le classement que je connaisse est une PAM 003 OP 6500 BB 970509. La plus ancienne OP 6502 pré-A que je connaisse est une PAM 002 BB 970950.



Boîtier OP 6502. Photo ?

Pour les pré-A à boîtier OP 6502 de la deuxième vague du premier lot, les quatre derniers numéros du nombre commençant par BB ou du numéro de série moins 400 (qui correspondent au nombre de MN) doivent normalement donner la millésimation de la montre :
BB 97XXXX – 400 = YYYY/1000.

Exemple : EG: OP 6502 – BB971000 = 0600/1000 or OP 6502 – BB971294 = 0894/1000

Ici encore, malgré l’intervalle MN dans la numérotation, la correspondance numéro de série/placement dans le millésime demeure logique. D’ailleurs, il est amusant de voir des revendeurs masquer le millésime et laisser apparaître le numéro de série !! Faîtes leur la remarque et ce sont eux qui vous demanderont de leur fournir l’historique de la montre Wink)


La seconde série de boîtier OP6502 : des pré-A porteuses du serial A


Immédiatement après le lot de 1000 pièces luminor-luminor marina et les 400 MN, on parvient au numéro de série 971400. Une seconde série de luminor-luminor marina apparaît.
Il est prévu pour ce second lot toujours 1000 pièces avec boîtiers OP 6502 PAM 001, 002, 003, 004, 009 et 010 mais ce seront finalement 300 montres qui sortiront des ateliers.
Le fait que les nouveaux cadrans T SWISS T soient prêts et que la série A soit prévue a contrarié la suite de la production au-delà de ces 300 ex.
Peut-être que Panerai souhaitait conserver un lot de cadran T-SWISS-T prévu pour ce second lot pour le sav ? Même aujourd’hui, avec un peu de chance, un sav Panerai peut sur demande installer un cadran T-SWISS-T dans une pam 40 ou dans une 004 ou 009 comme je l’ai constaté à quelques reprises.
Dirk Grandry, le fameux historien belge de la marque fait cette observation en mars 2003 : « Il faut savoir que dans les ateliers, il n’y a pas beaucoup de temps entre deux séries. Probablement lorsqu’ils ont atteint les 1000 pièces, Angelo Bonatti s’est amené avec une bonne bouteille de Spumante, ils ont fait un sort à la bouteille et de retour à l’établi, ils ont ajouté la lettre A et continué le boulot, en oubliant de demander à Angelo combien de Marina il avait prévu de vendre. L’esprit embué par le spumante, ils se sont trompés de fond de boîte. Peut être Angelo n’avait non plus de temps pour discuter avec Franco Cologni des détails de la commercialisation ».

Ce second lot de 1000 pièces avorté à 300 est désormais connu sous le nom de pré-A « A ». Est-ce contradictoire ? Absolument pas si l’on en croit l’assertion de Dirk. Bien qu’elles portent la lettre A, elles sont définitivement des pré-A. Elles se distinguent facilement des luminor série A avec leur numéro de série car là encore, la correspondance numéro de série-millésimation colle.

Toutes ces 300 luminor, de réf. 001, 003 et 004, sont encore plus faciles à identifier. Pour une pré-A « A », cela donne A0xxx/1000 tandis qu’une A Marina est en Axxxx/1500. Malgré la prod totale de 300 pièces, elles sont numérotées sur 1000 et l’on peut parfaitement trouver une pam 001 avec une lettre A au dos et numérotée sur 1000.
Dans la série A, seules les luminor base sont limitées à 1000 contre 1500 luminor marina A.
En revanche, il n’existe logiquement aucune pré-A « A » numérotée au-delà de 300.


Une pré-A « A », la 18ème sur 300 et la 1018ème de toutes les luminor préA produites (1418-400 MN, ok ?)

Pour les pré-A «A » OP 6502, les quatre derniers chiffres du nombre BB ou du numéro de série auquel on retranche 400 donne le millésime avec la formule BB 97xxxx-1400=A0yyy/1000 avec yyy ne pouvant dépasser 300.

Exemple : OP 6502 – BB971401 = A0001/1000 or OP 6502 – BB971621 = A0221/1000.



Un peu de maths pour les tanches…

En tout et pour tout, il y a deux façons de savoir si l’on est présence d’une authentique pré-A :
1. La correspondance entre le numéro de série BB et le numéro de millésime.
2. Pour les OP 6500, les quatre derniers chiffres du numéro de série BB sont les mêmes que ceux du millésime.

Pour les MN, du seul fait de leur boîte en OP 6501, elles sont obligatoirement des pré-A, pas besoin de calcul.

Pour les OP 6502 construites juste après les MN, les 4 derniers chiffres du numéro BB ou du numéro de série auxquels on retranche 400 donnent le millésime.

Pour les OP 6502 préA « A », numéro BB minoré de 1400 donne la millésimation.

A partir de ce principe, sachant qu’en tout et pour tout 1300 luminor pré-A ont été fabriquées, n’importe quelle Panerai avec un numéro de série inférieur à BB 971700 est une luminor pré-A.
Il y a donc :
-1000 luminor et luminor marina en boîtier OP 6500 sous les réfs. 001, 002, 003, 004, 009 et 010 numérotées BB en 0xxxx/1000 et en OP 6502 001, 002, 003, 004, 009 et 010.

-400 MN en boîtier OP 6501

-Moins de 300 OP 6502 luminor et luminor marina 001, 002, 003, 004, 009 et 010 numérotées A0yyy/1000

Cela donne donc un peu moins de 1700 pré-A au total en incluant les MN (1000+400+300) mais combien de pvd, de cadrans blancs, par réf ;? Personne ne sait vraiment…


Curiosités, variantes, anomalies...

J’ai vu plusieurs pam 40 montées avec un cadran T-SWISS-T, probablement en première monte en atelier. J’ai aussi vu des pam 40 montées initialement avec des cadrans T SWISS T voire L SWISS L revenir de service avec un cadran T-SWISS-T…
Idem pour des pam A 004 et 001 revenues de sav avec un cadran T-SWISS-T.
A partir du moment où cela est fait par Officine Panerai, cela ne me gène pas. Il ne faut cependant pas oublier que ces montres ne sont pas à l’origine des pré-A et que la monte d’un cadran pré-A ne suffit à les rendre pré-A.
J’ai appris que pour certaines montres dont la première moitié de pam 40 produites, le code pièce détachée pour un cadran de service était indifféremment T-SWISS-T ou T SWISS T, les deux cadrans cohabitent dans le stock.



Une pam 40. Gary Dees

Il y a même des montres de la série B montées avec des cadrans T-SWISS-T. Sur le site de Piero Lapiana « Club Panerai », une Luminor Marina série B numéro 395 dispose d’un cadran T-SWISS-T avec une aiguille des secondes noire et un mouvement décoré comme les pré-A côte de genève. Un casse tête pour l’amateur…
En novembre 2003, lors du PDay 2 à Köln, Angelo Bonati a sorti de sa poche une luminor cadran orange T-SWISS-T avec un boîtier pré-V 5218-210 PVD. Cette surprise était concomitante avec la présentation sur le sol européen des premières esquisses pour la 195 elle aussi en pvd.



Luminor Orange : cadran T-SWISS-T, boîtier préV 5218-210/A. Photo V. Wiegmann.

A Bergame, en Italie, une Op 6500 pré-A a été proposée à la vente en 2003 avec un cadran de préV 5218-201/A !! Interrogé, le propriétaire a déclaré qu’il avait acquis la montre telle quelle chez un revendeur Milanais et qu’au besoin, il était prêt à obtenir de ce dernier une confirmation écrite attestant de la présence originale de ce cadran Logo sur cette montre.


L’OP6500 préA à cadran préV Logo.

Un de mes amis a possédé une panerai en titane « shadow case » OP 6535, probablement une pré-C PAM 055 base avec un cadran tabac T-SWISS-T. Cette montre fut achetée directement à son propriétaire qui était un cadre supérieur de Richemont Pays Bas. Ce dernier la tenait d’une personne de la manufacture neuchateloise. L’histoire voudrait qu’elle soit un proto pour la pam 55 série C cadran tabac. Le cadran noir T-SWISS-T semble être recouvert d’une fine couche brune et la montre vient avec tous ses papiers.
Elle est toujours aux Pays-Bas et dès que possible, j’en ferai des photos.


Les mouvements pré-A :

D’après le site d’Otto Frei, l’unitas a 16.5 lignes, mouvement de poche, 17 rubis, incabloc, petite seconde à 6h. Grâce à ses dimensions généreuses, c’est un mouvement accessible aux horlogers débutants. Les goussets équipés ont la petite seconde à 6h et la couronne à 3h tandis que les montres ont la couronne à 3h : pour obtenir la seconde à 9h, il suffit d’opérer une rotation du mouvement d’un quart de tour.
Ces mouvements unitas sont fabriqués par eta depuis 30 ans en larges quantités et sont marqués eta 6498.

Le manuel qui accompagne les Luminor marina préA comporte une photo d’un unitas eta 6497 avec une finition rhodiée soignée et le commentaire suivant : « Tous les mouvements utilisés dans les Luminor Marina depuis novembre 1997 sont certifiés chronomètres ».

Les panerai préV ont un mouvement 6497 qui oscille à 18800 bph. On ne sait pas trop si les mouvements des préA étaient déjà augmentés à la fréquence de 21600 bph. Dirk a écouté simultanément une préV et une préA à son oreille et la préA battait plus rapidement donc à 21600 bph.
Le manuel des préA mentionne une réserve de marche de 40h.
Les chiffres en rouge sur l’image ci-dessous indiquent les principales différences entre les mouvements des différentes séries :

-Les préA ont des mouvements personnalisés « Officine Panerai Firenze ».
-Les préA sont numérotés individuellement « swiss made » qui s’est déporté du centre du mouvement vers la périphérie.
-17 seventeen jewels écrit en entier
-graduation +/- pour le réglage de précision.
-Les côtes de genève sont orientées à 45° plutôt que du haut vers le bas.
17 jewels, swiss made et adjusted four positions et 3126 sont groupés sur les mouvements préV. Cette indication 3126 est probablement le code qui désignait le mouvement à cette époque.


Divers mouvements préA, préV et à côtes de Genève.

Les mouvements des actuelles pam 0000 et 005 Logo figue aussi sur cette image. On note qu’il est moins bien fini que les mouvements des préA et préV et sûrement moins aussi que les OP I et II des séries A B C et peut être D de même que pour les OP X et XI des séries D à G.
Ces derniers étaient personnalisés non seulement mais techniquement plus aboutis (NDT : pas certain du tout pour la technique, les mouvements des logo actuelles ont la même rdm que les cosc, certes ils n’ont pas de col de cygne. Le traducteur suppose que l’auteur n’aime pas les nouvelles logo) d’où le prix moindre des 0000 et 005.

A compter de la série H, les côtes de Genève sont de retour et cela me plaît.



Comparaisons entre les cadrans T-SWISS-T et les cadrans PréV :

Selon certains, les cadrans T-SWISS-T auraient pour origine des cadran préV non finis recyclés pour l’occasion. D’autres estiment qu’ils ont été commandés au même fournisseur que celui qui fabriquait les préV et que le futur design de cadran n’était pas encore lancé en production. D’après Yves Odier, les T-SWISS-T ont été commandés par Vendome et les cadrans non finis ont été modifiés et à nouveaux commandés par Vendome. Il n’y a pas eu de transfert de cadrans T-SWISS-T d’Officine Panerai Firenze à Vendome, donc aucun cadran en stock lors du rachat, à l’inverse des boîtiers.


Un cadran préA sur l’établi

Pour les préA ces cadrans de style préV ont été frappés avec une nouvelle fonte des caractères. Les R et E sont plus courbés et arrondis avec trois lignes horizontales d’égale longueur. La mention T-SWISS-T apparaît sous le 6 tandis qu’elle était inexistante sur les préV. On verra depuis apparaître cette mention T-SWISS-T ou T SWISS T ou L SWISS L sur les séries suivantes jusqu’aujourd’hui.


Police de caractère pre vendome comparée à la police de caractère vendome. Notez les E et R de type sérif en période pre vendome.


Détail d’un cadran préA

Une panerai préA figure en pages intérieures et sur la couverture de l’ouvrage de Negretti publié en 1997 « Orologi da Polso ». Des photos couleurs de qualité sont aussi insérées dans le livre « From the depths of the sea ». Elles sont publiées dans la brochure Officine Panerai de quatre pages de 1998 et ont servi aux campagnes publicitaires jusqu’en 1999.
Le catalogue de 2002 présente même une préA 002 comme une 112.



Publicité du magazine jewels and watches, 1999.


Une préA 002 présentée comme une 112, comme précisé plus haut.

Grâce aux enseignements de Dirk, je suis parvenu à la conclusion que les cadrans T-SWISS-T et préV sont les mêmes et ne diffèrent dans leur finition.
Les indexs des cadrans préA sont moins larges et épais que les préV. Et cela pour deux raisons :
Aucun vernis ne recouvre le tritium en creux des T-SWISS-T.
Par ailleurs, la quantité de tritium utilisée est plus grande, les indexs sont plus remplis. Si les cadrans préV nous semblent plus profonds, c’est à cause de la couche de vernis qui joue le rôle d’une loupe, donne une profondeur/relief supplémentaire et si particulier au cadran.


Cadran PréV. Notez la façon dont le vernis « remplit » le cadran.

Deuxièmement, je crois que sur les premières préV que les parois verticales des parties en creux était aussi recouvertes de tritium. Sur les cadrans T-SWISS-T seuls les parties horizontales sont appliquées. C’est cela qui contribue grandement à leur donner une apparence de moindre épaisseur comparée aux préV. A ce que j’ai constaté, seules les premières préV ont les parois peintes. D’où ma préfèrence pour les 201A ou 202A et 203A plutôt que les slytech qui ressemblent plus aux cadrans T-SWISS-T. A l’exception de la 5218-201/A Slytech submersible de Hammer. Il est probable que des cadrans repeints sur base de 5218-203/A ont été utilisés pour les proto Slytechs.
Les préV les plus tardives n’ont pas cette couche de vernis.



Splendide cadran T-swiss-T d'une preA 009.

Illustrations complémentaires :


Le 12 d’une PréV Logo


Le 12 d'une Pré A


le 9 d'une PréA 002 ou 009

Sur quasiment toutes les montres de la collection historiques, on retrouve le cadran T SWISS T ou L SWISS L. Sur ces derniers, la matière luminescente comble mieux et plus haut les renfoncements des indexs. Un léger fossé agit comme pour séparer matière luminescente du cadran. Cela diffère des PAM 27 ou 29 de la série A sur lesquelles le tritium est appliqué sur le cadran (comme une saucisse ?).

Ce dernier type d’application du tritium se retrouve sur certaines montres historiques néanmoins. Dirk a eu une discussion avec M Rössner lors du PDay de 2002 alors qu’il avait aperçu de nombreuses variantes de cadrans parmi la gamme historique. Sur certaines, la matière était plus en profondeur. A cela M Rössner répondit que ces différences étaient connues et qu’il privilégiait pour son usage personnel et celui de ses amis ces modèles sur lesquels les indices étaient rendus plus profonds par l’application particulière de matière.



Index sur une série A. Le tritium dépasse le plan du cadran mais l’emboutissage du cadran reste perceptible. Crédit : Hiro-San



Index 6 en forme de saucisse. Ici le tritium est appliqué sur le cadran sur une index imprimé en blanc et qu’il recouvre. Crédit : Hiro-San

On entend souvent désigner les cadrans des préV et préA sous le terme de cadrans sandwich. Ce qu’ils ne sont pas. A l’exception des pam 127, de certaines radiomirs et des historiques 1995 en vente de nos jours, seules les panerai vintage étaient équipées d’un cadran sandwich, c'est-à-dire un premier disque enduit de matière lumineuse sur lequel reposait un second disque estampé avec un vernis couvrant les indexs.


Eclaté d’un cadran ancien avec les différents disques. Crédit Volker Wiegmann.


Cadran préA 001 ou 004 : pas de sandwich, un seul cadran. Crédit Volker Wiegmann


Tableau récapitulatif des cadrans panerai et du mode d’élaboration selon la charte de Volker Wiegmann



Bracelets et boucles préA

S’il y a bien une caractéristique distinctive des montres préA, c’est bien les bracelets/boucles qui les équipent et ne ressemblent à aucun autre chez Panerai, ni aux préV ni aux Vendome les plus récentes.
Toutes les préA étaient fournies avec deux bracelets fabriqués par Hirsch en Autriche. Ils sont l’équivalent, niveau design, des bracelets veaux montés sur les série A.
A la différence près que sur ces bracelets préA les boucles sont cousues. La partie interne du bracelet préA est d’une couleur plus foncée que celle que nous connaissons de nos jours et le cuir est frappé d’un marquage « Officine Panerai », « C » et parfois « Made in Austria ». Ces bracelets préA sont légèrement plus grands que les actuels, à 115/85 contre 115/75.

Les Luminor Marina pvd préA et les modèles acier fond noir venaient avec deux bracelets en 24mm dont un en veau caoutchouté et un bracelet de couleur marron sur lesquels étaient montées des boucles en 22mm en acier ou acier pvd.
Les montres en acier et en pvd, de même que la plupart des modèles fond blanc, disposaient d’un bracelet en veau noir (dont l’intérieur aussi était noir) et avec ce même veau caoutchouté évoqué ci-dessus. Les boucles toujours en 22mm pvd ou non. Les MN étaient vendues avec un bracelet en 22 de section tout du long en croco et équipés d’une boucle finition brossée.
Les assortiments différents étaient possibles selon les couleurs désirées à l’exception des luminor 44mm pour lesquels aucun bracelet croco n’était prévu à cette époque.

Il n’existe qu’un seul type de boucle pour toutes les préA. Grosso modo, c’est la version en 22mm de la grosse boucle 24mm préV sans le logo ; disponible en acier poli, acier pvd ou acier brossé. Ces boucles sont néanmoins plus courbées afin de mieux épouser le poignet que leurs grandes sœurs préV.
Elles sont siglées PANERAI, à droite la boucle regardée de face.
Ce type de boucle préA fera son retour sur les modèles 127 et désormais pour la collection historique 2005, mais toutes les deux en vissées.

Le fait est que, après la phase préA, production et commercialisation, ces bracelets et boucles n’ont été disponibles au détail qu’un très court moment. Quelques montres de série A se trouvent avec des bracelets et boucles préA. Cette combinaison s’est faite chez les revendeurs qui distribuaient ces montres. Par la suite, qui nécessitait un bracelet de rechange pour une préA devait s’orienter vers un artisan pour une réalisation sur mesure en récupérant la boucle cousue soit se tourner vers les modèles de bracelets destinés aux séries A et postérieures. Dans ce dernier cas, cela revenait à abandonner la boucle originale préA au profit de la boucle droite en 22mm dite thumbnail.
Par conséquent, dégotter un bracelet et une boucle préA en bon état est très difficile: petite production en première monte, peu de rechanges similaires au détail par la suite, usure…
Une préA accompagnée de ces bracelets et boucles originales en bon état voit sa valeur augmenter considérablement.



Plusieurs bracelets et boucles préA


Boîtes et papiers pour préA

Les papiers accompagnant les préA sont un manuel qui regroupe le livret de garantie + manuel d’instruction en un seul tenant. Ce manuel abrite la carte de garantie tamponnée par le revendeur. Ce manuel est protégé par une enveloppe en carton fort, de couleur blanche scellée en son haut par un autocollant portant les numéro de série, numéro de mouvement (correspondant au cosc le cas échéant) et la référence de la montre.


Deux ensembles papiers/garantie pour une préA et une A : ils sont identiques. Photo OJ Whatley

La surboîte en carton foncé qui abritait l’écrin pour les préA était de type boîte à chaussure, à l’inverse des surboîtes actuelles pour lesquelles le couvercle et la base sont de même hauteur. Le couvercle d’une surboîte préA fait seulement 2.5cm env.
Les écrins en bois étaient plus foncés et moins haut et profond que les modèles actuels. Il ne s’agit que de quelques millimètres mais là encore, disposer de la bonne boîte c’est un plus pour la cote. Je n’ai aucune idée de ce à quoi ressemblait la surboîte de transport en carton enveloppant le tout, ni même si elle existait et faisait déjà partie de l’emballage du temps des préA.


Sur la terrasse, chez Dirk. A droite une surboîte préA. Dirk porte t’il vraiment une Offshore ?


Boîte préA à droite et actuelle à gauche-NDT : erreur dans la légende initiale de la photo à mon avis.


Surboîte préA dite boite à chaussure

Remerciements de l’auteur Maurits Bollen

L’auteur remercie les Paneristi et les aimables marchands qui l’ont aidé toutes ces années à se forger une connaissance des modèles préA chez Panerai. Aucun cependant ne lui a apporté autant d’aide que Dirk et tout ce qu’il en sait ou prou, c’est à travers la lecture des nombreux posts que Dirk leur a consacré. Tout ce qui est écrit plus haut figure sur l’ancien forum, il n’a fait que compiler, ordonner, recouper les informations çà et là disponibles.
Toutefois, un certain nombre de faits ou choses sont soumises à caution et font l’objet de débats. L’auteur en déduit que cela explique en partie que Dirk ne se soit pas attelé à la rédaction d’un article sur les préA et préV bien qu’il en soit largement capable.
L’auteur intégrera toutes les corrections, rajouts, suggestions et remarques dans la mesure du possible.
L’auteur remercie plus particulièrement tous les possesseurs et ex-possesseurs de préA qui l’ont aidé sans relâche et ceux qui lui ont fourni une aide précieuse via les numéros, millésimes de leurs montres. Que Hilton Léo, Kirk Colvin, Bas Scheeptra, Clif Watkins, Stanley Manuputty, Volker Wiegmann, Jerrel Manbodh, Yves Odier, PJ (Mr. Yellow), Pegan Teo, Jeff et Valerie Meyer en soient remerciés.
Mention spéciale à Joel Pirela, William Loi et Hiro-San pour leurs photos si parlantes.
Les photos ci-dessus sont celles de l’auteur ou du domaine public et il n’a pas demandé l’autorisation des propriétaires pour en faire l’usage. Il créditera qui de droit les photos concernées dont les auteurs ne sont pas connus lorsqu’ils seront portés à sa connaissance.
Le site Carpe Diem Panerai de Hiro-San présente de bonnes photos de Panerai.
L’auteur remercie enfin toute l’équipe de Paneristi.com, qui, envers et contre tout, fait de ce forum un endroit agréable. Il remercie tout particulièrement Guy Verbist à ce titre.



Dernière édition par Leter le Jeu 23 Sep 2010 - 9:19, édité 1 fois

imo


paneristo
paneristo
cheers cheers cheers Guillaume

Superbement traduit, merci beaucoup pour cet important travail !

rougespringer91

avatar
paneristo
paneristo
cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers MERCI

Invité


Invité
Je n'ai qu'une chose à dire MERCI cheers cheers cheers cheers

Et mes respects pour cette mine d'information,pour le travail et toutes ces connaissances ...

C'est juste énorme drunken

Olivier

Invité


Invité
Gros boulot de traduction !!

Merci !

Invité


Invité
félicitation
très beau travail
merci

maxime

avatar
paneristo
paneristo
Le très mauvais élève que j'ai été au cours d'Anglais te présente ses sincères remerciements pour ce taf phénoménal

rastaquouere

avatar
Modérateur
Modérateur
Je viens juste de parcourir les photos.

Le texte viendra plus tard à tête reposée.

Chapeau bas.


_________________


"Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion". SAINT AUGUSTIN
http://WWW.AUXILHUIS.COM

Invité


Invité
Bravo pour le travail de dingue, outre la traduction qui est top, avoir uploadé toutes les photos, et les remettre à l'identique du tread du dotcom, fallait se le taper... Shocked

Bravo encore! cheers



Boromir


paneristo
paneristo
merci beaucoup!

Invité


Invité
Post à lire à tête reposée, merci beaucoup pour ce travail de traduction
Thierry

Invité


Invité
Avec mes remerciements les + sincères ...

king king king

Invité


Invité
TOP !! Superbe traduction !! Merci beaucoup Very Happy
Comme dit Éric: " fallait se le taper..." Shocked

Invité


Invité
Que dire??? Bravo et merci pour cet énorme boulot.
Maintenant à nous de potasser! study

Invité


Invité
Super boulot, ça c'est pas du google translator! tu es doué, merci .
Même la petite histoire du "Spumante" ressort très bien Wink

Drax

avatar
paneristo
paneristo
Merci. Très instructif.

Tchou

avatar
paneristo
paneristo
J'en perds mon caleçon. C'est énorme. Merci Shocked

manta972

avatar
paneristo
paneristo
'tainn...bravo ! cheers

C'est un post qu'il faut absolument garder......c'est superbe.

Invité


Invité
Super boulot !! Merci.
Quoi dire de plus que mes petits copaings ?
Peut-être, un grand merci également à l'auteur du texte pour cet immense boulot Wink

Rolovespa

avatar
paneristo
paneristo
La classe Guillaume.
Merci.
Pour le reste je te passe un coup de fil demain.
Neutral

ganace

avatar
paneristo
paneristo
ENORME, quel travail cheers cheers

Jules

avatar
paneristo
paneristo
Un grand merci sincèrement

Pour un cancre en anglais pour moi, c'est top !

Jules

Invité


Invité
UP J'ai du mal à comprendre comment un topic sur des straps arrive à faire 4 pages et pas celui ci... Enfin, je dis ça, je dis rien... Rolling Eyes

rougespringer91

avatar
paneristo
paneristo
Ca serait pas mal de le mettre de côté,genre dans les revues par ex. qu'on puisse le retrouver facilement Wink

Invité


Invité
tgauthi a écrit:UP J'ai du mal à comprendre comment un topic sur des straps arrive à faire 4 pages et pas celui ci... Enfin, je dis ça, je dis rien... Rolling Eyes

Hello Thierry,

A part des remerciements tu voudrais qu'on dise quoi ? La grande majorité d'entre nous n'ont jamais touché une préA et encore moins une préV. 

A part remercier Guillaume pour son boulot je ne vois trop quoi dire ou faire à l'exception de lire et apprendre. 

Parce qu'il ne faut pas oublier que pour discuter et polémiquer sur un sujet il faut le maitriser d'abord :-)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum