Forum Paneristi dédié à la marque horlogère OFFICINE PANERAI


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Revue OP-Forum -Luminor Submersible 1950 BRONZO PAM 382

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Mitch.

avatar
Admin
REVUE Panerai PAM 382 Luminor Submersible 1950 BRONZO 47mm 3 days automatic SL 1000ex




Avant-propos:

La bombe du SIHH 2011.

Cette montre est apparue telle un OVNI dans la production actuelle.

Certes, contrairement au dogme PANERISTIQUE distillée dans les médias, elle n’est pas la 1er montre réalisée en Bronze, mais s’inscrit bien dans l’Histoire de PANERAI, dans son ADN, pour parler moderne.

Petit retour historique.

Je ne vous ferai pas l’affront de vous parler des liens unissant PANERAI et la Mer, de la Décima Mas et tutti quanti.

Ce n’est pas le propos de cette revue.

Dans une histoire plus récente, PANERAI a eu affaire avec le Bronze.

Tout d’abord le prototype de 1985, produit à 4 exemplaires.
Spoiler:


Pour plus d'infos sur les Protos Bronze, la revue de Subco est parfaite et c'est ICI



Ensuite, toujours dans le rapport à la mer, PANERAI a racheté et restauré EILEAN, un magnifique ketch bermudien de 22 mètres, qui participe aux régates classiques, et ou le cuivre, et son dérivé le bronze sont très présent.
Spoiler:
[center]

Tout ca pour arriver à dire que l’arrivée de cette montre dans la collection PANERAI est tout à fait légitime au regard de ce qui précède.




Le packaging:


Il mérite à lui tout seul une revue. (Cela a d’ailleurs été fait dans le cadre d’un comparatif avec la boite de la 217.)

BOITES 382-217

N'étant pas ébéniste, je pencherai pour de l'acajou, mais on a pu lire également que c'était du teck.


Traité en vernis d'une profondeur impressionnante. Et a comme vous le voyez le formidable pouvoir d'attraper la poussière.

La construction même de la boite est unique. Elle rappelle les grandes heures de la marine marchande, des meubles de cabines, mais également des chronomètres de marine (dont je suis également fan...).D'ailleurs PANERAI a produit cette PAM 245, dont la construction de boite et l'essence de bois utilisée se retrouvent dans la PAM 382.

On retrouve cette même construction dans les boites montées en queues droites.

En ce qui concerne les plaques, sur le devant de la boite, ainsi que celles de l'intérieur, celles-ci sont traitées en bronze.

L'aménagement intérieur est plus classique.

La protection est suédée, ainsi que le réceptacle de la montre.

On y trouve le parchemin spécifique "SL" mentionnant le modèle ainsi que son numéro d'exemplaire sur les 1000.

Dès qu’on accède au sous sol, même punition, ce n’est pas en vrac, mais pas loin...

Une petite agrafe pour les documents où désormais tout (garanties, mesures de marche…) est noté dans le livret, une pour le tournevis, une pour le bracelet de rechange, et pis c'est tout.

Petit coup d'œil sur le deuxième strap, il est bizarre, à mon humble avis, réalisé en toile avec une boucle « Maousse costaude ».

Je n'aime pas du tout la boucle qui fait accessoire bas de gamme, alors que l'on est face à une montre de plongée.

En conclusion, la boite est magnifique et mériterait un autre sort que celui de se trouver bien rangée au fond d'une armoire (avec les autres...)



Le Boitier

Ici, nous sommes face à un boitier de type 1950 pour submersible, tout à fait classique de la gamme.


Petite sœur de la 305, elle reprend les codes :

- Boitier 47 mm
- La lunette tournante unidirectionnelle à cliquets (montre de plongée oblige) avec index « saillants » à la différence de la 389.
- Le dial classique des submersibles, à la différence du vert sapin, fort décrié au lancement de la montre, mais qui s’adapte facilement à la patine qui survient au porter.
- Le fond. Là PANERAI ne s’est pas foulé, c’est exactement le même que la 305, avec sa bague en titane, censé préserver les allergies au bronze.
- Étanchéité : 30 bars (environ 300 mètres)

Venons-y à ce matériau employé.

Il s’agit de bronze.





Le bronze choisi par OFFICINE PANERAI pour le boîtier de la nouvelle Luminor Submersible est le CuSn8, un alliage de cuivre et d’étain à l’état pur très résistant à l’action corrosive de l’eau de mer et des agents atmosphériques.

Il est censé évoluer selon les conditions d’utilisation, la nature de la peau du propriétaire.
Et tant mieux, car lors de l’achat, on se prend pour un rappeur américain, avec cette couleur tirant sur l’or rose.

47 mm d’or rose au poignet, faut assumer.

Heureusement, la patine arrive assez vite.

Après un an de port, quasi quotidien, la montre a pris une patine très intéressante, notamment l’été dernier au contact de la Méditerranée.





Le cadran


Comme évoqué plus haut, le dial est classiquement celui de la 305, alternant des index cerclés en applique au nombre de 8, et des index bâton. Simple à 6 heures et doubles à 12 heures.

Cette disposition est reprise de la 2533 dont Mitch a fait l’article ici.

La petite seconde, obligatoire sur une montre dite de plongée est placée à 9h00.



Le verre



Verre et fond saphir corindon traité antireflets (4mm d’épaisseur pour le verre)

Le mouvement

•Mouvement : Mécanique à remontage automatique
Calibre Panerai P.9000, entièrement réalisé par Panerai, 13 3⁄4 lignes, 7,9 mm d’épaisseur, 28 Rubis
Balancier en Glucydur®
28 800 alternances/heure
Dispositif antichoc Incabloc®
Réserve de marche de 3 jours avec deux barillets
197 composants

•Fonctions : Heures, minutes, petites secondes, date, calcul du temps d’immersion (par la lunette)




Le strap


Le strap d’origine est comme la plupart des straps OEM de PANERAI, c'est-à-dire, sans grand intérêt, et affublé d’une boucle en titane, toujours en rapport avec les éventuels risques d’allergie.

En ce qui me concerne, tout cela a été viré prestement, tout d’abord avec un combo strap + boucle bronze WOTANCRAFT, puis plus récemment avec une collaboration avec CANOTAGE agrémenté d’une boucle en Bronze ROLKO (dédicace à MITCH).


Je ne m’étendrai pas sur le 2nd strap en tissu et sa boucle.

Une petite particularité, à la différence de la 305, la fixation du strap se fait à l’ancienne, aux tubes vissés.

En Bref


Les +


+ Une montre atypique dans la production horlogère contemporaine
+ La patine personnalisée (et réversible)
+ La cote actuelle (pour ceux qui l’ont eue à sa sortie au prix catalogue)

Les -

- Le confort au porter (elle est vraiment lourde)
- La patine qui tache la peau, voire les vêtements, notamment l’été.
- La cote actuelle (pour ceux qui n’ont pu l’avoir à sa sortie au prix catalogue)








Conclusion


Cette montre est vraiment un cas à part dans la production horlogère.

Elle a fait parler d’elle très vite, mais curieusement l’engouement a été plus long à se mettre en place, ce qui a permis à certains, sans connaissance particulière ni passe-droit, de l’obtenir, malgré le nombre limité de pièces.

Suite au succès de cette « Bronzo », d’autres marques se sont engouffrées dans le créneau, sans pour autant déchainer les passions.

Cette PAM 382 est assurément une pièce à conserver car, même si PANERAI, après avoir juré ses grands dieux que ce serait une pièce unique, a décidé, elle aussi, de surfer sur la vague, elle restera la mère de toutes les bronzo PANERAI.

Ce que j’aime le plus sur cette pièce, c’est qu’elle vit avec moi. L’été, elle se patine un maximum, vire au vert de gris, retrouve une apparence plus civilisée après une bonne douche.

C’est MA montre, et c’est ce qui fait son caractère singulier.

REACTIONS ET COMMENTAIRES ICI


Revue :Rastaquouere pour OP-Forum.fr
Photos : Noel1844 pour OP-Forum.fr


_________________
Je sais que j'plais pas à tout le monde, mais quand j'vois à qui j'plais pas, je m'demande si ça me dérange vraiment[J-C--Dikkenek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum