Forum Paneristi dédié à la marque horlogère OFFICINE PANERAI


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Revue OP-Forum : Radiomir Composite Marina Militare 8 Giorni PAM00339

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Joke076

avatar
Modérateur
Modérateur
Panerai Radiomir Composite Marina Militare 8 Giorni PAM00339



Avant propos

Présentée lors du SIHH 2010, la PAM339 n’a pas laissé les paneristis indifférents.
D’aucuns voyaient en cette montre une interprétation néo-rétro qui deviendrait culte, là où d’autres la prenaient pour une sorte de patchwork d’éléments identitaires forts de la marque.
Les premiers modèles ont commencé à être distribués fin 2010, et, pour ma part c’est lorsque je suis allé la chercher en boutique pour le compte d’un ami en janvier 2011 que je suis littéralement tombé amoureux de ce modèle.


Le packaging

Comme il s’agit là d’un modèle en Edition Limitée, la PAM339 est livrée avec la boite « grand format » en poirier, pourvue d’une petite serrure strictement inutile... donc rigoureusement indispensable comme disait un bon vieux chroniqueur télé.
L’intérieur, empli de velours noir, laisse apparaitre « la bête » au dessus de la petite plaque métallique et sous le parchemin « certificat » auquel il manque presque des brulures sur les bords pour vraiment faire « carte au trésor ».

Le boitier


On se trouve là devant la caractéristique principale de cette MM.
En effet, la 339 se distingue surtout par le nouveau matériau qui compose son boitier .
Panerai nous propose le premier boitier radiomir 47mm en aluminium céramisé, nommé « Composite Panerai».
Employé essentiellement en aéronautique et automobile dans la réalisation de pièces spécifiques exigeants des performances hors normes, le composite Panerai est obtenu par céramisation électrochimique de l’aluminium, appelé aoxydation par micro-arcs (MAO)  qui lui confère des caractéristiques uniques, en transformant en profondeur la structure de surface.
Ce matériau ainsi obtenu est totalement inerte (ne subit aucune décomposition comme le gravier, la laine de roche…) , plus léger que le titane et plus dur que la céramique classique.
Grâce à cela, la PAM 339 est insensible aux micro-rayures habituelles (mais pas totalement inrayable, pour en avoir fait l’expérience, mais faut vraiment y aller fort) et est d’une légèreté étonnante (82g avec son strap, là ou la 292 fait 102g).


Contrairement au PVD (dépôt de surface susceptible d’être altéré), la couche externe du Composite, est obtenu par une transformation profonde et progressive du métal de départ, ce qui entraine  une cohésion parfaite entre les couches internes et externes du matériau et par conséquent, une tenue dans le temps infiniment supérieure.


Ce procédé est tellement complexe à industrialiser sur des formes « angulaires », qu’à ce jour Panerai n’a réussi à mettre en œuvre ce traitement que sur des boitiers Radiomir, abandonnant les projets 375 / 386 au grand dam de certains ici Wink



Source, kit panerai http://ckmb.free.fr/compositePanerai.pdf

Pour en savoir plus sur le procédé chimique : http://ckmb.free.fr/ceramisationalu.pdf


Le cadran

Certains le trouverons trop chargé, il est pour ma part parfaitement équilibré, avec ses quatres grands indexes chiffrés, sa petite seconde et son logo "8 giorni brevettato".
Comme beaucoup de modèles cette année là, la 339 reprend le principe du cadran sandwich et inaugure la nouvelle pate luminescente d’aspect vieilli. Ce luminona de couleur beige se marie parfaitement avec la teinte chocolat du cadran,  et a d’ailleurs été repris un an plus tard sur la 390, même si cet aspect « faux vieux » copiant la patine d’un Tritium a provoqué bon nombre de remarques.
Les trois aiguilles sont noires et renforcent le coté furtif de l’ensemble, ce qui est assez cohérent avec l’esprit « montre militaire des années 30 » que Panerai a voulu lui donner ; on aurait peut être aimé y voir des aiguilles dorées comme sur la 375 pour un coté plus chic et « vintage », mais bon, « choux et carottes » pour paraphraser un de nos membres.



On peut en tout ca se féliciter d’avoir là une montre siglée Marina Militare, nom de la marine italienne à l’origine des premières Panerai. Et ce n’était pas gagné, à en croire le conflit juridique qui a opposé Panerai et la marine italienne, la marque florentine ayant « oublié » de demander l’autorisation d’utiliser l’appelation.
On a même cru que ce modèle sortirait sans la mention MM suite à la publication de cette photo

Spoiler:


(credit NachoM)

Autre emblème de la marque, le sigle « 8 GIORNI BREVETTATO » peint à 3h, vient équilibrer la petite seconde.
Apparu pour première fois en 1956 sur le cadran de la  Big Egiziano (réf. GPF 2/56) , réalisée à la demande de la marine égyptienne, ce sigle est légèrement creusé et peint dans le cadran, et signalait la présence d’un calibre à 8 jours de réserve de marche (Angelus 240).
On retrouvera ce sigle malheureusement uniquement peint aujourd’hui, sur deux modèles :
la première fois en 2005 sur la PAM203 (Luminor 1950 avec Angelus 240), puis la seconde fois en 2009 sur la PAM341, réédition de l’ancienne « Egiziano ».
La PAM339 est donc la troisième montre de l’ère moderne de Panerai à bénéficier de ce sigle.


Le verre

La PAM 339 propose un verre saphir classique traité anti reflet.


Le fond

Inutile d'avoir un fond saphir sur cette 339, le coté militaire est respecté.



Le mouvement

La PAM 339 est équipée du mouvement à remontage manuel Panerai P.2002/7 proposant 8 jours de réserve de marche.
Développé et produit par Panerai, il s’agit d’une version simplifiée (sans indicateur de réserve de marche) du calibre P.2002 sorti en 2006
Le calibre propose le réglage indépendant de l’aiguille des heures (pratique en cas de changement de fuseau horaire) mais plus le reset seconde équipant pourtant le P.2002 de la PAM233

Spoiler:


Source Panerai

Le strap

Le bracelet proposé avec cette PAM339 est le fameux « Assolutamente » de couleur marron avec surpiqures beiges pour matcher avec la teinte des indexes.
Sa patine, avec l’âge, lui donne un aspect plus lisse et plus foncé , renforçant qui plus est l’équilibre de la montre.  Inutile de changer de strap avec cette 339, il lui va à merveille.



Les plus++

- boitier composite
- mouvement huit jours
- dernière estampillée MM et 8 giorno
- sa légèreté

Les moins –

- sa légèreté (on a tendance à l’oublier)
- le coté "fourre tout" du cadran peut dérouter les puristes

Conclusion

La PAM 339, même si elle a été rejoint par les 504 et 505 restera la première composite et vraisemblablement la dernière Marina Militare (enfin jusqu’à la prochaine, comme pour la bronzo Wink)




Vos réactions ICI





Revue :Joke076 pour OP-Forum.fr
Photos : Noel1844 pour OP-Forum.fr


_________________

Des hommes au bout des montres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum